Fondamentaux des injections

Du nouveau dans les injections d’acide hyaluronique à Biarritz

Au cours de la dernière décennie, le nombre de médecins pratiquant les injections d’acide hyaluronique et de botox n'a cessé d'augmenter, en réponse à une demande croissante de la population. Par conséquent, il est aujourd'hui encore plus important pour un patient de pouvoir consulter un praticien qualifié et expérimenté, afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles. C’est pourquoi le Dr Frédérique Pitois (Dermatologue Esthétique à Biarritz) se forme régulièrement aux nouvelles techniques d’injection.

Nous vous proposerons ainsi une prise en charge globale tenant compte à la fois des zones du visage que vous souhaiteriez améliorer mais aussi du ressenti émotionnel négatif que cela engendre chez vous.

Injections d’acide hyaluronique : prise en compte du ressenti émotionnel de la patiente

« Le ressenti émotionnel sous-jacent à la consultation en dermatologie esthétique doit être impérativement pris en compte si l’on veut satisfaire nos patients »
Vos proches vous disent que vous avez l’air fatigué, triste ?
Vous souhaitez rajeunir l’apparence de votre visage ?
Le relâchement cutané au niveau de l’ovale de votre visage vous gêne ?
Lorsque vous vous regardez dans un miroir, instinctivement vous placez vos index sur le haut de vos pommettes et vous tirez légèrement votre peau en arrière pour voir ce que cela fait ?
Aujourd’hui les injections d’acide hyaluronique se pratiquent en ciblant prioritairement certaines zones du visage. On adapte les injections à chaque cas pour modifier les expressions négatives qui s’affichent au fil du temps sur les visages. On redonne un visage harmonieux et dynamique. Finis les visages trop injectés et caricaturaux.

Par commencer les injections d’acide hyaluronique ?

« Il n'est pas rare que les patients ignorent les sites d'injection précis qui devraient être traités pour aider la correction des zones qui les préoccupent »
« En tant que praticienne expérimentée dans les injections d’acide hyaluronique, il me parait primordial de bien expliquer aux patients le plan de traitement que nous allons utiliser »

Nous verrons ensemble lors de la consultation que l'amélioration d'une zone peut être réalisée sans injection directe, mais en traitant une zone voisine ou éloignée.
Ainsi il est nécessaire d’envisager un traitement dans sa globalité c’est-à-dire sur du moyen terme et non plus sur du court terme en une seule séance. « Il est plus difficile de traiter une personne de 60 ans si c'est sa première injection qu’une personne de 40 ans. Plus on débutera tard les injections d’acide hyaluronique et plus le nombre de séances nécessaires sera élevé. Deux à trois séances seront nécessaires la première année ainsi qu'un suivi pour des gestes complémentaires tous les six mois à un an. Plus contraignant, mais pas impossible »